Installation / transmission

Nous accompagnons nos clients dans leurs réflexions au moment de leur installation ou de la transmission de leur exploitation, en faisant équipe avec les professionnels qui les entourent (notaire, avocat, banque, chambre d’agriculture, SAFER, assureur, etc.).

Installation

L’installation est un moment important et rien ne doit être laissé au hasard.
Nous accompagnons la partie juridique, financière (prévisionnel, recherche de financements…), fiscale et bien sûr comptable de l’installation, et assurons un suivi au plus près du nouveau chef d’entreprise.
Nous l’aidons à bien comprendre et suivre ses chiffres, et à acquérir les bons réflexes pour gérer son exploitation.

transmission

Lorsque l’on transmet son entreprise, on poursuit plusieurs objectifs : limiter les droits à payer, maintenir son niveau et sa qualité de vie, pérenniser le fruit de son travail et conserver une bonne entente entre ses héritiers.
La transmission n’est pourtant pas une question qui se pose uniquement à la veille de la retraite (qui en plus n’en est pas vraiment une lorsqu’un enfant reprend l’exploitation !).
Le manque d’anticipation risque de limiter les possibilités, et peut même, en cas de disparition brutale, mettre les proches en difficulté et dévaloriser le travail de toute une vie.

7 conseils pour que votre transmission se passe bien !

1. Faites le bilan de vos droits retraite : âge de départ et retraite attendue, cela vous donnera une base de réflexion sur votre besoin pour maintenir votre niveau de vie.

2. Pensez à développer votre patrimoine privé en parallèle de votre patrimoine professionnel, cela vous sera utile, notamment pour aider l’enfant qui reprendra l’exploitation à désintéresser ses frères et sœurs.

3. N’oubliez pas de protéger votre conjoint (en rééquilibrant vos patrimoines par exemple), et de lui laisser le plus de choix possibles (donation au dernier vivant, etc.).

4. Faites évaluer vos biens par des professionnels (expert-comptable, notaire, etc.).

5. Commencez à en parler en famille pour recueillir les souhaits des uns et des autres et les mettre en musique avec votre propre projet : donation / vente, les deux combinées (faites bien projeter les conséquences fiscales et sociales d’un arrêt d’activité, et sécurisez bien votre foncier pour éviter les mauvaises surprises).

6. Si vous devez chercher un repreneur tiers, rapprochez-vous de la Chambre d’agriculture et vérifiez la fiabilité et la solidité des candidats repreneurs, ainsi que les différents délais administratifs.

7. Faites-vous bien accompagner pour toute la partie juridique et fiscale de votre transmission (mise en société, changement de forme sociétaire, donation et/ou cession de parts, compromis de vente, baux, formalités MSA, douanes, impôt plus-value, liquidation de retraite, transfert des emprunts et garanties, etc.).